Prix de l’Oculus Rift, analyse et impact d’un point de vue entreprise

Le 6 janvier 2016 Oculus a annoncé lors du CES 2016 l’ouverture des précommandes pour l’Oculus Rift ainsi que son prix final : 599$ (741€ TTC en Europe). Un prix qui a eu l’effet d’une douche froide auprès des consommateurs.

Pourquoi le prix élevé de l’Oculus a-t’il été mal accueilli par le public ? Quel impact aura ce prix d’un point de vue entreprise ?

Deux problèmes majeurs

Pour comprendre la levée de boucliers contre le prix du Rift il faut revenir aux origines du projet. En 2012 Oculus lance une campagne Kickstarter pour financer son projet de casque de réalité virtuelle avec comme promesse de créer un casque à destination des gamers qui maximise l’immersion, à un prix accessible à tous.

“We set out to change all that with the Rift, which is designed to maximize immersion, comfort, and pure, uninhibited fun, at a price everyone can afford.”

Et ce discours sera répété et maintenu jusqu’à fin 2015, où Palmer Luckey le créateur d’Oculus annonce que le prix sera supérieur à 350$, car il ne veut pas rogner sur les coûts afin de proposer un produit plus abouti, et commence à faire couler de l’encre sur le prix final du produit.

Il y a deux problèmes majeurs dans la stratégie de Palmer Luckey :

  • La mauvaise communication pour laquelle il s’est excusé et qu’il a maladroitement essayé de justifier
  • L’absence de specs techniques

Un changement de stratégie non communiqué ?

Jusqu’à l’année dernière je pense qu’Oculus avait réellement pour projet de créer un casque milieu de gamme accessible à tous. Jusqu’à l’arrivée du Vive d’HTC et Valve.

Lors de l’annonce de la sortie du prototype du Vive, ce dernier proposait des matériaux plus avancés et une meilleure expérience d’immersion que le Rift, et a été encensé par les médias.

Il est fort probable que l’apparition de ce concurrent ait complètement changé la stratégie d’Oculus, et que ces derniers aient finalement décidé de créer un produit haut de gamme pour rester les pionniers de la réalité virtuelle et proposer l’expérience la plus impressionnante possible.

Les spécificités techniques fantômes

Palmer Luckey justifie le prix par la qualité des composants utilisés et avance que le Rift est extrêmement bon marché vu le niveau de technologie qu’il embarque. Je veux bien le croire, mais le problème est qu’on ne trouve nulle part les spécifités techniques du Rift « par respect pour la clause de confidentialité que nous avons avec les fabriquants ».

Pas facile de dépenser une somme importante dans un produit pour lequel on ne sait rien.

C’est d’autant plus difficile en France où, contrairement aux Etats-Unis par exemple, il n’y a pas d’évènement dédié à la réalité virtuelle qui accueille les derniers prototypes afin de pouvoir les tester et se faire une opinion.

Pour les fans impatients, tous ces points amènent une perte de confiance, et de nombreux messages de mécontentement sur les réseaux sociaux.

Quel impact pour les entreprises ?

J’en viens donc au point de vue business.
Faisons un petit comparatif :

En novembre est sorti le casque de réalité virtuelle de Samsung et Oculus, le Gear VR. Son prix ? 99€95, mais il faudra débourser 599€ pour acquérir le Samsung Galaxy S6.

Vous allez me dire qu’on se retrouve avec un budget similaire pour les 2 produits au final. Oui mais !

Se lancer dans la réalité virtuelle avec l’Oculus Rift requiert le casque à 741€ + un pc capable de faire tourner les expériences et jeux de manière optimale (ce qui ne veut pas dire avec les paramètres graphiques au maximum) avec un prix aux alentours de 1000€-1500€.

Si je mets ma casquette d’entrepreneuse, d’un côté j’ai un casque nomade bon marché qui fonctionne avec un téléphone portable et propose une qualité satisfaisante. En plus je peux équiper mes salariés avec des Samsung Galaxy S6 pour que chaque commercial puisse facilement faire des démonstrations en rendez-vous client. Mon achat remplit donc plusieurs fonctions.

De l’autre, j’ai un casque qui me promet de vivre une expérience de grande qualité mais en filaire. Il me faut un pc dédié, qui ne servira concrètement qu’à faire tourner le Rift, donc non utilisable pour autre chose. Et si je veux faire tester mes nouvelles applications à mes clients, il faudra forcément qu’ils se déplacent dans mes locaux et que je réserve donc une pièce spéciale, au calme, pour pouvoir faire la démo.

Est-ce que la seule qualité de l’expérience suffit à justifier que j’investisse dans le Rift ?

Conclusion

Le prix élevé du Rift peut à la fois paraître comme un avantage car il a pour effet « d’écrémer » le nombre de possesseurs et de favoriser les entreprises spécialisées dans la réalité virtuelle, et un inconvénient car Oculus passe à côté d’une grosse partie du marché des développeurs indépendants et de nombreux projets innovants.

Si la réalité virtuelle est une activité annexe de votre entreprise l’Oculus est un investissement risqué : prix élevé, contraintes importantes, spécifications technique inconnues. Il vaudrait peut-être mieux dans ce cas investir dans le gear VR ou autres casques mobiles plus abordables et qui toucheront un plus large public.

N’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires.

Share this article

1 comment

  • Yannick

    Je suis assez d’accord avec ton article, cependant suivant les entreprises, les PCs dédiés au Rift peuvent être utilisés pour autre chose. Par exemple dans la boite où je travail, nous avons deux PCs capables de faire fonctionne le Rift, ils servent pour faire de la 3D lourde (modélisation, debug graphique, etc..).

    Donc pour une boite d’immobilier effectivement c’est compliqué d’envisager ça, c’est un coup très important, par contre pour une boite qui fait déjà de la 3D, c’est gérable.

    Dans tous les cas, le gros problème viendra des câbles et de l’immobilisation de l’utilisateur durant la session d’immersion, chose que nous n’avons pas avec un Gear VR par exemple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.